< précédent
suivant

 

Années 60
< retour sommaire

En France de nouveaux mouvements picturaux se font jour : l'Ecole de Nice, le Nouveau réalisme, Support-Surface. Un bouleversement des traditions nées du cubisme orientent la peinture vers le mouvement et le geste.

Nicolas de Staël vit cette période jusqu'au bout alors qu'outre-atlantique une autre révolution se prépare, celle du Pop Art et de l'hypperréalisme...

Seul dans son atelier rue Notre Dame des Champs près de Montparnasse puis à Bourg la Reine dans la région parisienne, Jean Claude Libert va atteindre la plénitude de son art. Il peint au couteau une grande série de toiles à l'huile, en épaisseur, période que les critiques nommeront "cubisme à facettes". Il transforme des paysages-souvenirs de Provence et du pays cathare en "séismes intérieurs", aborde l'abstraction lyrique et le paysagisme lyrique sous l'influence de la musique sérielle en écoutant Bartok, Alban Berg, Boulez...

Guillaume Libert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femme-falaise, huile sur toile - 130 x 97 cm - 1965

Tous droits réservés ADAGP-Atelier Libert

 

Acrylique sur papier - 80 x 65 cm - 1966

Tous droits réservés ADAGP-Atelier Libert

 

 

Acrylique sur papier

Tous droits réservés ADAGP-Atelier Libert

 

 

Acrylique sur papier - 1966

Tous droits réservés ADAGP-Atelier Libert

 

 

Acrylique sur papier - 1964

Tous droits réservés ADAGP-Atelier Libert

 

Acrylique sur papier - 1961

Tous droits réservés ADAGP-Atelier Libert